Magnétisme

31 janvier 2008

Je me comprends plus...

Y a plus de place dans ma tête pour penser à des choses autres que celles auxquelles je pense déjà mille fois par jour. Je deviens peu à peu une petite créature stressée. J'angoisse, je m'enlise dans des questionnements ridicules et inutiles.

J'en ai marre de l'école. Je suis fatiguée de devoir remettre des travaux, de devoir jeter un regard académique sur quelque chose que j'ai envie d'apprendre pour le plaisir. Est-ce encore possible, de découvrir la mécanique cinématographie sur le tas, d'avoir un mentor qui me ferait entrer dans son monde, comme les gens le faisaient autrefois? J'ai envie qu'un artisant me prenne sous son aile et me fasse bûcher à la sueur de mon front. C'est comme ça qu'on fait du cinéma. En y mettant des efforts, de la passion brute!

L'idée d'apprendre tout ça sur des bancs d'école me répugne.

Posté par azraelle à 12:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]


18 octobre 2006

Il pleut, il pleut bergère...

Ce blog commence à m'embêter.

J'aurais envie de commencer quelque chose de plus hum...récurrent? J'aurais envie d'un endroit où je pourrais écrire régulièrement des trucs pertinents, ou drôles, ou intéressants, qui tournent autour d'autre chose que mon quotidien vaseux métro-boulot-dodo. BON.

Malheureusement, ça ne ressemble qu'à ça ces temps-ci. Et quand j'aurais une anecdote à raconter ou une opinion à émettre, je suis trop paresseuse pour ouvrir mon blog et y écrire ce que j'ai à dire.

Too lazy to blog.

Bleh.

Posté par azraelle à 14:37 - Commentaires [3] - Permalien [#]

06 septembre 2006

Eh bien, nous y voilà!

Nous sommes maintenant bien ancré dans notre nouveau chez-nous. : ) Il n'y a que Java-le-rat qui était un peu destabilisée le premier soir: on s'est réveillé le lendemain matin, et elle était couchée sur la manche de mon manteau, qu'elle avait préalablement tirée dans sa cage et mangée au deux tiers tout au long de la nuit...Résultat? Le joli manteau vert que j'avais acheté l'hiver dernier est devenu complètement inutilisable.

Et Java? Elle s'en est sortie vivante, Hugo s'étant presque jeté devant elle en geignant. "C'est pas de sa faaaaaaute, elle comprend pas ce qu'elle fait!"

Mis à part cette petite anecdote: le sympathique mec de Videotron s'est pointé hier après-midi pour installer tout ça (tout ça étant le téléphone, l'Internet et la télévision). Tant mieux, vous commenciez à me manquer, sacrebleu!

Je me plais vraiment, ici. Le jour comme le soir, l'avenue Mont-Royal est animée, il y a un tas de cafés et de bars où j'ai hâte de m'arrêter, plein de librairies et de magasins que j'ai envie de découvrir. Ça fait plaisir de revenir près de tout ça, et ça ferait encore plus plaisir si j'avais pu être au cégep en ce moment. Je suis excitée à l'idée de recommencer les cours cet hiver. J'ai l'impression que de ne pas y être crée un vide que je suis pressée de combler. Peut-être que le fait de revoir mes amis des résidences va apaiser ce sentiment de vide.

En manque d'école, j'en profite pour travailler beaucoup et amasser de l'argent pour pouvoir prendre ça plus relax une fois le cégep recommencé. 32 heures une semaine, 35 heures l'autre semaine...heureusement que J. est là pour égayer la plupart de mes soirées, on s'entend à merveille elle et moi, les heures de travail passent alors plus rapidement.

Alors voilà! Quelques mots pour dire que tout va bien, et que j'apprécie vraiment l'univers autour duquel je gravite.

Au plaisir de vous revoir tous! ; )

Posté par azraelle à 15:15 - Commentaires [7] - Permalien [#]

01 septembre 2006

Aïe aïe aïe!

Je ne suis pas très présente ces temps-ci, pour deux raisons: travail et déménagement. Disons que nous n'étions pas très organisés et que les préparatifs pour le changement de maison se font à la hâte: on emménage demain, mais nous n'aurons pas de téléphone ni d'Internet avant mardi, ni non plus le divan-lit. Divan-lit qui d'ailleurs d'entrera peut-être même pas là où il devait initialement aller.

Comme je travaille surtout le soir, je profite de la journée pour sortir et le soir en arrivant je n'ai pas très envie de me river sur mon écran, alors ce blog est un peu délaissé, du coup.

Mais! Mais! Quand je serai dans ma nouvelle mizon, et qu'Internet fonctionnera à nouveau, je pourrai offrir quelque chose de plus substancielle. ; )

Edit: Je viens de lire la foule de commentaires! Ça me fait franchement plaisir. ; ) Et oui, on a trouvé quelque chose! Un tout petit tout coquet 2½, une rue en haut du parc Lafontaine. C'est pas un château, mais on l'aime bien et il est vraiment bien situé. On a de plus en plus hâte d'y être et de découvrir le coin! Jes et Marie, faut nous inviter dans vos sorties, hein?

Posté par azraelle à 15:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]

31 juillet 2006

Déconfiture.

Déjà au départ, ça s'était mal passé.

L'appartement de rêve. Super bien situé, pas cher, tout inclu. On en avait rejeté d'autres, de jolies offres, pour attendre d'avoir une chance comme celle-là.

Quand j'ai téléphoné au proprio (qui n'avait pas laissé de nom, juste un numéro de cellulaire-fermé-à-longueur-de-journée...), tout ce qu'il m'a demandé, c'est si moi et mon copain on travaillait. Oui. Temps plein? Non, temps partiel tous les deux. Et le voilà qu'il me répond avec son semi-français cassé "Oh désolé madame, c'est trop cher pour vous."

Pardon?!? Non mais, il est qui pour insinuer ça, lui! Je le corrige gentiment en lui disant qu'on paie plus cher présentement, et qu'avant je payais presque le même prix à moi toute seule. Résigné, il me dit de passer le lendemain à 13:00 pour visiter. Il ne me dit pas le numéro de l'appartement, il ne me demande pas mon numéro de téléphone, seulement mon nom, puis il raccroche.

Le lendemain, nous y allons. L'endroit est génial, mais c'est le concierge qui nous reçoit, le proprio étant mystérieusement parti. On donne nos références, un dépot de 100$, et on quitte, tout contents. Ça, c'était jeudi. Le concierge nous a dit que dans deux jours on devrait avoir des nouvelles.

Vendredi, rien. Samedi, dimanche, rien. Lundi, rien.
Alors ce soir, mon père, quel homme!, appelle lui-même pour mettre le proprio en confiance et lui dire que s'il veut, il peut se porter garant et offrir de nous backer. Le proprio de lui dire alors qu'il est trop tard, qu'il l'a loué à quelqu'un d'autre et d'amener le reçu demain pour ravoir notre 100$.

QUOI?!

Ben voyons donc! Il nous aurait jamais appellé pour nous le dire à nous, ça? On était les premiers arrivés, pourquoi pas nous? Il aurait même pas daigné nous appellé pour nous le prévenir, se dire qu'on avait pas que ça à faire, attendre après lui? A-t-il seulement téléphoné pour vérifier nos références?

Eh, non. Il faut croire qu'on était pas assez bien pour lui.

Posté par azraelle à 19:10 - Commentaires [9] - Permalien [#]


03 juillet 2006

Je m'ennuiiiiiiiiie! Je me morfooooooonds!

Hier encore c'était amusant. Je suis allée faire l'épicerie, j'ai rangé l'épicerie, j'ai ressorti plein de choses, j'ai réuni les ordures (c'est hallucinant tout ce qu'on laisse traîner!) et je suis allée gentiment les jeter dehors...

Mais maintenant. Reconstitution libre.

18:45 - Sortir les pretzels. Manger des pretzels.
18:50 - Ranger les pretzels. Ménage de sac-à-dos.
18:55 - Faire la tournée des logements sur ToutMontréal.
19:05 - Enlevage de poussière, désinvolture. Moi, m'emmerder? Aucunement. Pfff. Tournée des plantes, question de parler à quelque chose. Ça fait donc bizarre d'entendre le son de ma voix.
19:15 - S'asseoir sur ma chaise. Soupirer. Faire des sudoku.
19:30 - Frustrant les sudoku. On retourne faire une nouvelle tournée de logements, d'un coup qu'il y en ait des nouveaux!

Bon, pas exactement comme ça. Entre temps, je suis allée chez mon père, écouter des films et magasiner. Mais...C'est pas ça l'important. L'important, c'est que...

Je m'ennuiiiiiiie. : (

Posté par azraelle à 21:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 juillet 2006

Peuh, ce blog est en lambeaux, on dirait!

Hugo n'est pas là, du coup, je m'ennuie et me mets à penser à tout plein de trucs très très profonds. Ça, et faire l'épicerie, aussi. Et la vaisselle, et un peu de ménage.

Je baisse les bras face à l'écriture. Je me découvre une espèce de relation amour/haine avec cet engeance. J'ai développé un faible pour l'écriture de scènes et de scénarios durant mon cours de "Langage des arts de la scène" , mais pour le reste, tout ce qui touche aux nouvelles, à la prose, à ce que je voulais tant écrire autrefois...je n'arrive à rien. Je suis d'une lâcheté incroyable, je n'arrive même plus (pas?) à dépasser les tournures répétitives et les métaphores de pacotille. Et en même temps, aux côtés de cette paresse intangible, il y a un besoin ardent d'écrire et de faire fuser les mots. Pour la simple raison que c'est ce qu'il y a de plus magique à mes yeux. De voir ces mots danser, se joindre et s'enlacer pour former quelque chose de beau, frôlant la perfection.

C'est peut-être simplement trop haut pour que j'y touche de là où je suis.

Posté par azraelle à 15:47 - Commentaires [4] - Permalien [#]

13 avril 2006

Je prends le dernier commentaire de mademoiselle comme un défi!

Mais elle a raison. Je suis rendue plate. : ( Plate plate plate, comme le pigeon sur l'asphalte du boulevard. J'ai même du me taper une réflexion déprimante sur mon incapacité a écrire anymore. Je sais pas si c'est pour avoir trop attendu, ou pour avoir trop lu, ou pour m'être trop baigné dedans, mais je n'arrive plus à écrire quoi que ce soit de beau...depuis le dernier mois, tout ce qui hante ce blog, c'est un paquet de brouillons non-postés portant sur mon petit quotidien.

Je pourrais essayer d'être intéressante, mais j'y mettrais tellement d'efforts que le résultat n'en serait que quinze fois plus ennuyeux.

Je pourrais dire que j'ai très hâte d'aller vivre en appartement avec Lui. On avait trouvé quelque chose de charmant, mais le locataire qui nous aurait hypothétiquement sous-loué son appartement s'est révélé être un pauvre irresponsable. Alors j'erre encore dans les rues comme une âme en peine, en regardant les pancartes "À louer". Même si maintenant, grâce a deux personnes formidables, on a un plan B très, très tentant. : )

Ooooh, je pourrais aussi dire que j'ai tellement hâte de partir en voyage cet automne que j'ai du mal a me contenir quand j'en parle. On a finalement décidé de notre point de depart: Guatemala. Puis, on va descendre pendant quelques mois, jusqu'à ce que l'on soit sans le sou ou que l'on meurt dans un autobus voyageur sur une route éloignée, fusillés par des bandits de grands chemins qui nous aurons préalablement volé nos pantalons.

Idéalement, on aura le temps de se rendre jusqu'en Argentine avant que ça arrive.

Posté par azraelle à 12:55 - Commentaires [7] - Permalien [#]

28 mars 2006

Il fait beau, il fait chaud!

Il fait 10°C depuis deux jours. Il n'y a plus de neige, les gens sortent sans manteau, les crèmeries ouvrent leurs portes et les itinérants sortent du trou noir où ils ont hiberné tout l'hiver.

Combien vont sombrer dans la dépression quand l'inévitable dernière neige du printemps va se faire voir?

Posté par azraelle à 13:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]

03 mars 2006

Leçon.

J'ai envisagé d'effacer mon dernier message, mais non.

Quand j'ai mis le pied dans l'autobus Ste-Juju/Montréal pour revenir en ville, j'ai senti à nouveau cette odeur caractérique qui m'a ramené à mon été et à tous ces souvenirs de soirées chaudes passées à écouter de la musique. Et j'ai réalisé qu'il y a à peine quelques mois, quand j'habitais chez mon père à plein temps, j'arrivais à me sentir libre quand même. Je trouvais le moyen. Alors pourquoi pas cette fois?

Je profiterai de ce mois pour voir ma famille au maximum et passer du temps avec eux avant de partir. Pas de cours, pas de travail, tout mon temps pour moi, le pouvoir de séparer mes semaines comme j'en ai envie...Finalement, cette pause ne pourra être que revigorante. Ça va changer du train de vie et des possibilités que j'ai ici, mais ce n'est qu'une transition avant le début de quelque chose d'encore plus mémorable. Avant ce qui pourrait bien être le plus gros trip de ma vie.

Ah, comme j'ai hâte!

Posté par azraelle à 22:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]